yumiko-igarashiYumiko Igarashi, princesse du Shojo, créatrice de Candy.

Née le 26 Aout 1950 au Japon, Yumiko I. est la dessinatrice de Candy. Le célèbre Manga qui a marqué toute une  génération.
Invitée exceptionnelle pour la Japan Touch, car elle fêtera ses 45 ans de carrière en France, qui plus est, à la JTouch !

Mais alors, quel est son secret de longévité a-t-elle pour même après 45ans de dessins,  autant passionner ses fans ?
C’est avec un grand sourire qu’elle nous a tout simplement répondu «  Il faut aimer son art, il faut être passionnée pour passionner les gens ! »

Son style de dessin est inspiré de celui de l’auteur Osa Otsuka, dont aux alentours de 3-4 ans, elle a recopié ces dessins avant de développer son propre style.

Candy à travers le monde

C’est sur un ton enjoué qu’elle nous explique un de ses petits secrets pour accrocher son public :  « Je ne m’attendais pas a avoir autant de succès avec Candy, et j’ai vite compris qu’il fallait dessiner de beaux garçons, pour attirer le public féminin » *rires*

Son choix de faire évoluer les personnages hors du Japon ? Quand elle était petite, on lui offrait souvent de belles poupées occidentales blondes avec de jolies bouclettes dans les cheveux et les yeux bleus. C’est ce qui a influencé Mme. Igarashi pour le choix de ses personnages.

Yumiko a influencé plusieurs générations de jeunes filles, qui, en Candy se retrouvaient par moments. Ses shojos sont aujourd’hui connus dans le monde entier !

 La conférence à duré une demi-heure, pendant laquelle l’artiste a échangé avec le responsable de la conférence ainsi que les quelques questions du public. Très intéressante, cette conférence m’a permis de découvrir une dessinatrice rayonnante et souriante qui n’a pas caché son bonheur d’être parmi nous.

Ce que je retiens de cette conférence, c’est une rencontre avec une personne pleine d’énergie, de dynamisme, et de joie de vivre, et qui a toujours, un sourire radieux aux lèvres.
En un simple regard, ce sourire est contagieux, voici ce qui fait tout le charme de cette petite dame si attendrissante.

 

 

Publicités